DÉBATS PUBLICS DE L’INSTITUT

PRÉSENTATION

Dans le cadre de la programmation de son cycle annuel, l’Institut Palladio organise deux ou trois fois par an des « Débats publics » (janvier, mai et/ou octobre) pour confronter différents regards, en particulier ceux d’un expert et d’un grand témoin, sur une thématique centrale de la réflexion urbaine. Ces conférences sont ouvertes à tous ceux concernés par la problématique de la Cité : élus, dirigeants, chercheurs, membres d’associations et médias.

Calendrier des débats du cycle 2019, cycle parrainé par Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France :
30 janvier : « Évolution du commerce : quelle création de valeur pour l’immobilier ? » – 19h à 20h30, siège d’Unibail-Rodamco-Westfield (Paris 16e)
22 mai : « Mobilité des personnes et échanges de biens et services : quels enjeux pour le Grand Paris ? » – 19h à 21h, Pavillon de l’Arsenal (Paris 4e)

Information : 01 40 38 38 31 / lucie.bernard@fondationpalladio.fr

CYCLE 2019

22/05/2019 – Mobilité des personnes et échanges de biens et services : quels enjeux pour le Grand Paris ?


Thématique

A l’instar des grandes métropoles mondiales, la région capitale francilienne est confrontée aux effets de masse et de distance au sein de son aire socio-économique, et donc au sujet premier de la mobilité dans un espace-temps redéfini. Les échanges publics et privés font dès lors l’objet d’une optimisation propre à chaque individu pour en ajuster l’efficacité et le coût. La dématérialisation liée à la révolution numérique est certes une partie de la solution mais le rapprochement entre l’offre de biens et services et la demande au cours de ses multiples déplacements constitue une autre opportunité. Et ceci tout particulièrement au niveau des nœuds d’échanges que sont les gares et les hubs. Les grandes gares parisiennes sont l’objet de restructurations profondes qui peuvent illustrer la juxtaposition de fonctions complémentaires et probablement indissociables : mobilité des personnes, échanges de biens et services, vie sociale et culturelle. On peut s’interroger sur le maillage des stations du nouveau métro express pour savoir si certaines d’entre elles ne devraient pas dès aujourd’hui intégrer cette dimension dans leur configuration à venir. De nouveaux lieux stratégiques peuvent-ils émerger ? Quelle complémentarité d’offre peut être envisagée en matière de biens et services ? Quels enjeux socio-politiques pour les territoires concernés ?

Intervenants


Fouad Awada, directeur général de l’IAU Île-de-France
Né à Beyrouth en 1954, il est architecte DESA et docteur en urbanisme de l’ENPC. Il participe dans les années 1980 à la création de l’observatoire des loyers de l’agglomération parisienne et fait partie des auteurs du Livre Blanc de l’Île-de-France. Dans les années 1990, il contribue à l’élaboration du SDRIF avant d’être appelé par Michel Giraud à la Région Île-de-France pour être le directeur adjoint de son cabinet en charge de l’aménagement du territoire et du développement durable. Il dirige dans les années 2000 l’élaboration du schéma d’aménagement du territoire du Liban (2002-2005), du schéma directeur du Grand Casablanca (2005-2008), des plans d’urbanisme de Tripoli et de Benghazi en Libye (2009-2011). Il dirige en 2012 le département d’urbanisme de l’IAU-îdF. Il est nommé par Valérie Pécresse, en 2016, Directeur général de l’IAU. Il procède à la restructuration de cet institut d’urbanisme en y intégrant notamment l’agence régionale de la biodiversité et l’agence régionale de l’énergie.


Patrick Braouezec, président du Conseil de surveillance de la SGP, président de Plaine Commune
Né le 11 décembre 1950 à Paris, il a été instituteur à Saint-Denis de septembre 1971 à juin 1990. Élu au conseil municipal de Saint-Denis en 1983, il assure la Présidence du groupe communiste jusqu’en 1991. Maire-adjoint délégué au logement de 1987 à 1989 puis adjoint à la culture de 1989 à 1991, il devient Maire en juin 1991. Il a été réélu Maire en juin 1995 et en mars 2001. Il quitte son mandat de Maire fin 2004. Il a été Député de 1993 à 2012, et membre du groupe de la gauche démocrate et républicaine à l’Assemblée Nationale. Il a siégé à la commission permanente des lois et a été Questeur de l’Assemblée Nationale de 1998 à 2000. Il est, depuis 2005, Président du Territoire de Plaine Commune, un des plus grands d’Ile de France avec 9 communes et 408 000 habitants, au Nord de Paris. Il est membre du bureau exécutif de Paris Métropole depuis 2008 et en a assumé la présidence de décembre 2011 à décembre 2012. Aujourd’hui, il est le quatrième vice-président de la Métropole du Grand Paris. En avril 2018, il est nommé co-président du Conseil National des Villes (CNV) aux côtés de Fabienne Keller. Il quitte le Parti Communiste en 2010 et est actuellement membre du mouvement politique « Ensemble ! ». En 2017, il reprend sa carte au Parti Communiste. Engagé dans les réseaux internationaux depuis les années 90, il a été membre du Comité des Régions à Bruxelles de 1994 à 1997. Il est membre du Bureau Exécutif de CGLU (Cités et Gouvernements Locaux Unis) depuis la création de l’organisation, en 2004. Il est actuellement Vice-président de la Commission Inclusion Sociale et démocratie Participative de CGLU. Il a participé avec un réseau de collectivités européennes dont la ville de Barcelone à l’adoption, en 2000, à Saint-Denis de la Charte européenne des droits de l’Homme dans la ville. Il a participé en 2016 à la Taskforce mondiale des gouvernements locaux et régionaux pour l’agenda post-2015 et vers Habitat III.Il a été membre du jury du Grand prix de l’urbanisme et du Grand prix de l’architecture. Il préside le Jury de concours d’architecture Carbone Bas d’EDF. Passionné de sport, il est membre de la Commission Grands Stades / Euro 2016 et Président du Conseil d’Administration de la Fondation du Football depuis janvier 2010.Il fait partie du conseil d’administration du comité de candidature pour les Jeux Olympiques Paris 2024, en qualité de personnalité qualifiée.


Ludovic Castillo, président du directoire d’Altarea Commerce
Diplômé d’une maîtrise de Gestion (option finances) et d’un 3ème cycle en Immobilier d’Entreprise à Paris 1 Panthéon-Sorbonne, il débute sa carrière en 1991 au sein du groupe Unibail, en tant qu’Analyste financier puis Responsable développement. En 1995, Ludovic Castillo rejoint le groupe Altarea, foncière de développement de centres commerciaux et occupe différents postes liés au développement. Il est successivement Responsable développement (jusqu’en 1997), Directeur du développement (jusqu’en 2000). En 2003, il élargit son périmètre en devenant Administrateur délégué puis Président d’Altarea Italia. Membre du comité exécutif du groupe Altarea Cogedim, Ludovic Castillo a été nommé Directeur général d’Altarea Commerce en 2013 (France, Italie, Espagne) avant de devenir Président du Directoire d’Altarea Commerce.


30/01/2019 – Évolution du commerce : quelle création de valeur pour l’immobilier ?

Béatrice Guedj, directrice de la recherche et de l’innovation de Swiss Life Reim
Christophe Cuvillier, président du directoire d’Unibail-Rodamco-Westfield

 

CYCLE PRÉCÉDENTS

Pour découvrir les thématiques et intervenants des Débats publics des cycles précédents, cliquez ici


haut de page